Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour de Turquie : Pierre Rolland retrouve son terrain de jeu

Après Cholet-Pays de la Loire puis la Roue Tourangelle, deux épreuves pour sprinteurs, Pierre Rolland va enfin pouvoir trouver un terrain de jeu pour s’exprimer sur le Tour de Turquie.

Pierre Rolland va enfin pouvoir tester ses jambes sur le Tour de Turquie
Pierre Rolland va enfin pouvoir tester ses jambes. (Sirotti)


L’annulation de la première étape initiale du Tour de Turquie n’a pas trop arrangé Pierre Rolland. C’était pour lui, la première occasion de pouvoir tester les jambes. “C’était l’une des plus sympas sur le papier. Avec 4-5 ascensions, c’est dommage”, explique le Français. Au final, ce fut une un tracé beaucoup plus plat et court (70 kilomètres), terminé à une 142ème place.

Car l’Orléanais s’est rendu pour la première fois de sa carrière sur l’épreuve turque justement pour ça, voir un peu de montagne. Il avait déjà participé à deux épreuves cette saison : Cholet-Pays de la Loire et la Roue Tourangelle. Mais le parcours à chaque fois ne se prêtait pas à ses qualités de grimpeurs. Avec des courses reportées ou annulées, le leader de B&B Hôtels a finalement jeté son dévolu sur la Turquie.

“Une bonne course pour se lancer”


“C’est une épreuve que j’ai beaucoup regardé à la télé. Souvent ça ne collait pas avec mon calendrier, mais cette année si. Automatiquement, j’ai proposé à l’équipe de demander à venir. L’organisateur nous a accepté. C’est une belle course avec des belles routes, des beaux paysages. Une belle arrivée en montée. C’est une bonne course pour lancer la saison, reprendre du rythme et faire de beaux résultats. C’est une course avec moins de pression qu’en Europe, avec des routes larges. C’est une bonne épreuve pour moi à l’heure actuelle”, analyse-t-il.

Il aura le droit à un premier test jeudi prochain avec l’arrivée en altitude à Elmeli (1800m altitude). Une étape évidemment cochée par Pierre Rolland, bien que le leader de B&B Hôtels se méfie aussi d’autres journées piégeuses : “Il y a quelques arrivées avec des petites montées dans le final. Ça peut s’ouvrir à des courses de mouvements. Il y aura beaucoup de sprints, mais il y aura moyen de bouger, d’être opportuniste”.

Profil de hauteur


En attendant, c’est bien en haut d’Elmali, à 1828 mètres, que le vainqueur du général devrait être désigné : “C’est sur que le Tour de Turquie sera remporté par un grimpeur.” Et justement, le coureur de 33 ans en est un. Même s’il avoue ne pas avoir “regardé la liste des engagés avec attention”, Pierre Rolland fait partie, sur le papier, des favoris à la victoire finale avec un plateau dégarni de grimpeurs.

Reste à savoir si les jambes répondront, car après un long stage en Espagne, il y a encore beaucoup de points d’interrogation sur son état de forme. Ce Tour de Turquie sera donc un premier test.

2 thoughts on “Tour de Turquie : Pierre Rolland retrouve son terrain de jeu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *