Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour des Alpes – Étape 4 : les Tops et les Flops

Pello Bilbao s’impose au terme de l’étape reine dans les sommets italiens. Au général, la tunique verte est toujours sur les épaules de Simon Yates, bien parti pour remporter l’épreuve. Place aux tops et aux flops de la quatrième étape du Tour des Alpes.

Vlasov hurle de rage en laissant passer la victoire au profit de Pello Bilbao. (Sirotti)

Les tops

Pello Bilbao

Génial. Seul ce mot peut définir l’attitude du coureur basque aujourd’hui. Bien qu’incapable de suivre Simon Yates, Alexandr Vlasov et Dan Martin dans le Boniprati, Bilbao s’est accroché et est monté à son rythme, tout en arrivant à limiter les écarts. Ensuite, c’est une descente de folie qu’il effectue. Il prend tous les risques, et pousse Dan Martin à la faute. Il redouble d’effort, et parvient à rattraper les deux coureurs en tête. Yates et Vlasov n’ont pas le temps de profiter de sa présence, puisque Bilbao les attaque alors qu’il vient de les rattraper à l’instant. Le coureur de la Bahrain-Victorious à de telles jambes, qu’il va jusqu’à lancer le sprint final. Évidement, il gagne cette quatrième étape du Tour des Alpes. Ce soir, il grimpe à la deuxième place au général. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne l’aura pas volé.

Simon Yates

Le Britannique est incontestablement le meilleur de ce Tour des Alpes 2021. Jamais mis en difficulté alors que les Arkéa-Samsic et les INEOS ont accéléré la cadence dans le peloton, il a rendu la monnaie de la pièce à ces équipes en faisant sauter leurs coureurs un par un. Yates est tellement fort et sûr de lui, qu’il se laisse porter dans la descente, en forçant Vlasov à la faire. Aussi, grand seigneur, il laisse à ses deux compères le soin de se disputer le sprint final. À moins qu’une grave chute ne l’emporte demain, Simon Yates devrait en toute vraisemblance remporter ce Tour des Alpes.

Alexandr Vlasov

Au vu de sa montée du Boniprati, on est presque déçu de le voir seulement deuxième de l’étape. En effet, il a été extrêmement fort aujourd’hui. Fait tout simple : il est le seul à pouvoir suivre le monstre Simon Yates. Rien que pour ça, il méritait de gagner l’étape. Mais malheureusement, ses faiblesses en descente le privent de ce succès. Quoi qu’il en soit, Alexandr Vlasov est 3ème au classement général à la suite de cette quatrième étape. Un podium qu’il a été chercher. Il faudra le suivre de près lors du prochain Giro.

Les flops

INEOS Grenadier

Et c’est une belle tactique « Movistar » que nous a pondue INEOS Grenadier aujourd’hui. En effet, une fois les échappés rattrapés, Arkéa-Samsic roule au pied de l’ultime ascension. Mais rapidement, c’est l’équipe de Dave Brailsford qui prend le relais. Et là, absolument tout le monde s’emploie. Le train est véritablement en marche, et cela fait des dégâts à l’arrière. Et quels dégâts ! Pavel Sivakov ne peut pas suivre le rythme soumis par son équipe. Le Franco-Russe lâche alors qu’il reste plus de 2 kilomètres d’ascension. Puis, ni Martinez, ni Sosa ne sont capables de suivre lorsque Simon Yates place une attaque. Au final, Pavel Sivakov est 5ème au général, à plus de 2 minutes 30 secondes du leader. Sale journée pour INEOS Grenadier, à vite oublier pour eux.

Dan Martin

Il aurait dû faire partie des tops. Mais à quelques kilomètres de l’arrivée, il vient inscrire son nom dans les flops de cette quatrième étape du Tour des Alpes. En effet, le petit coureur irlandais fait course parfaite. Il arrive à s’accrocher à quelques secondes du duo de tête Vlasov-Yates, en roulant à son rythme. Rattrapé par Bilbao au moment de la bascule, il fait un début de descente parfait. Jusqu’à ce fameux virage en épingle. Il ne va pas très vite, mais il fait une belle chute, le pied coincé sur la pédale. Plus de peur que de mal pour Dan Martin, mais il perd un temps faramineux. Quatrième ce matin, il perd 10 places au classement général. À plus de 4 minutes de Simon Yates, le coureur d’Israel Start-Up Nation ne termine pas ce Tour des Alpes comme il l’aurait espéré.

Jai Hindley

S’il monte mieux que Romain Bardet, il est en revanche bien moins habile que le natif de Brioude en descente. Comme pour Dan Martin, il mérite sa place dans les flops de cette quatrième étape du Tour des Alpes à cause d’une chute. Par manque de caméra, nous n’avions aucune image de son passage au sol. Mais elle est confirmée à l’arrivée, lorsque le coureur australien montre son cuissard déchiré et sa fesse droite en sang. Et comme pour Dan Martin, cette chute n’est pas sans conséquence. Hindley perd 4 places au général dans cette affaire, et laisse Romain Bardet lui passer devant. Finalement, à l’approche du Giro, cette course vient soulever une nouvelle problématique. Si Jai Hindley est un meilleur grimpeur que Romain Bardet, le Français n’est-il pas en revanche un coureur bien plus complet que l’Australien ?

2 thoughts on “Tour des Alpes – Étape 4 : les Tops et les Flops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *