Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour des Alpes – Etape 5 : Les tops et les flops

Offensif depuis le début de la semaine, Felix Grossschartner a enfin trouvé l’ouverture. Il était échappé notamment avec Thibaut Pinot qui a craqué. Simon Yates remporte l’épreuve sans trembler. Les tops et les flops.

Thibaut Pinot s’est fait enfin un peu plaisir. (Sirotti)

Les tops

Felix Grossschartner

Deuxième il y a deux jours, battu par Gianni Moscon, cette fois-ci l’Autrichien n’a pas laissé passer sa chance. Présent dans l’échappée matinale, il a fait la différence dans la dernière ascension du jour. Même s’il a failli se tromper de route au début de la descente, il a finalement pu savourer sa victoire à Riva del Garda. Première victoire pour Felix Grossschartner depuis une étape sur le Tour de Burgos l’an dernier. Le coureur de la Bora-Hansgrohe a été l’un des grands animateurs du Tour des Alpes. Une victoire méritée.


Thibaut Pinot

Franchement, celle-là elle fait du bien. Ce n’est pas une victoire pour Thibaut Pinot, mais c’est tout comme. Présent dans l’échappée du jour, il a tenu jusqu’à la dernière ascension du jour. Mais au bout de 3 heures, sa douleur au dos était trop forte. Il n’a ensuite pas pu suivre le rythme mais a enfin réussi à peser sur la course. Si sa semaine est « catastrophique » comme il l’analysait au micro de l’Equipe. S’il a semble-t-il fait une croix sur le Giro, il a au moins le mérite de persévérer. En espérant qu’il trouve la solution à son mal-être.


Gianni Moscon

Ça nous égratigne un peu de le mettre là mais bon… Moscon a été l’un des hommes forts de ce Tour des Alpes. Il n’y a pas de classement par points, mais Gianni Moscon l’aurait gagné sans contestation sur cette semaine. L’Italien avait encore des jambes de feu aujourd’hui, terminant 4ème de cette dernière étape. Avec ces deux succès, il a fait le plein de confiance avant le Giro, où il sera un solide équipier pour Egan Bernal.


Les flops

Pavel Sivakov

Toujours souffrant après sa chute la veille, Pavel Sivakov n’a pas encore bien récupéré. Le Russe a perdu un peu de temps dans cette étape finalement sans danger. 7 secondes de perdues sur la ligne. Il peut remercier Daniel Martinez, fidèle équipier à ses côtés. Alors qu’on pensait qu’il était l’adversaire numéro 1 de Simon Yates, il a lentement décliné après être tombé. Le coureur d’Ineos termine seulement 6ème du général de ce Tour des Alpes.

Dan Martin

Lui aussi a chuté, deux fois même, la veille. Décramponné au général, il a voulu se rassurer le lendemain en prenant l’échappée. Problème, c’est qu’avec lui et Nick Shcultz (BikeExchange) présent dans le groupe, les fugitifs n’ont jamais pu vraiment creuser l’écart. Résultat, les hommes intéressés par la victoire se sont débarrassés de lui. Il a ensuite réintégré le peloton mais n’a pu suivre le rythme. Il perd encore 30 secondes aujourd’hui et ne termine que 15ème au général. Deux jours vraiment galère pour l’Irlandais qui était pourtant 3ème du général après les deux premières étapes.



Les favoris

Il y avait sur le papier, de quoi faire. 5 ascensions, pas très longues, mais qui auraient au moins pu faire des écarts. Malheureusement, à part des tentatives de Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) et Geoffrey Bouchard (AG2R Citroën), personne n’a bougé une oreille. Dommageable quand on sait que Bilbao avait moins d’une minute de retard au général sur Simon Yates, et que certains coureurs se tenaient dans un mouchoir de poche. Une étape avortée comme on ne les aime pas.

One thought on “Tour des Alpes – Etape 5 : Les tops et les flops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *