Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour des Flandres : l’exclusion bidon de Michael Schär

Les nouvelles règles de l’UCI en vigueur depuis le 1er avril ont déjà fait une victime. Michael Schär (AG2R Citroën) a été exclu du Tour des Flandres pour un jet de bidon en dehors des zones autorisées. Une exclusion qui a fait débat.

Michael Schar première victime du nouveau règlement de l’UCI (Sirotti)

C’est une image, qui normalement aurait du passer inaperçu. Il reste encore plus de 100 kilomètres de course lorsque… Michael Schär jette son bidon à un petit groupe de spectateurs venus voir passer le Tour des Flandres devant chez eux.

Si le coureur d’AG2R Citroën réagit comme ça, c’est que depuis le 1er avril, il est désormais interdit de se débarrasser de bidons en dehors de zones règlementées. Cet endroit n’en faisait pas partie… La sanction tombe, pour une grande première dans l’histoire.

“C’est très sévère comme décision, de punir pour ça un garçon comme lui. Les commissaires voulaient faire un exemple, ils l’ont eu. On savait qu’ils n’allaient pas nous louper sur le Tour des Flandres. Je trouve que c’est un manque de discernement de la part de l’UCI, parce qu’il ne méritait pas ça,” explique furieusement Julien Jurdie.


“On a cru que c’était un gag”

Le directeur sportif de la formation savoyarde ne mâchait pas ses mots à la fin de la course : “Ça arrive au moment où Miki (Schär) change deux fois de vélo et il sait qu’il a un gros travail à faire pour Greg (Van Avermaet). D’un coup, il y a le commissaire qui vient à ma voiture et qui commence à me parler en flamand, je ne comprenais pas. Je pensais qu’il voulait juste des renseignements sur lui. Quand on nous a dit qu’il devait arrêter la course, on a cru que c’était un gag. On s’est dit que ce n’était pas le 4 avril mais le 1er avril.

Une règle déjà sujette à interprétation. Quelques heures plus tard sur la course féminine, Annemiek Van Vleuten est prise en flagrant délit. Mais pas de sanction.

S’il s’avère que la Néerlandaise, vainqueure du Tour des Flandres, jetait son bidon à un membre de son staff, les premières grosses interrogations sont tombées sur cette nouvelle disposition. L’UCI justifie ce nouveau point de règlement, d’abord, pour l’écologie. Cela se comprend. Mais aussi pour éviter des attroupements dans un monde touché par le Covid.

“Tout le monde le fait”


Reste que l’incompréhension est totale. Heureusement pour AG2R Citroën, l’histoire s’est bien terminée avec la 3eme place de Greg Van Avermaet. Mais le Belge déplore la perte de son coéquipier pendant la course et l’abandon d’une coutume ancestrale : “Il y a beaucoup de coureurs qui font déjà tout ce qui est possible pour prendre tout dans la poche. En Belgique, donner un bidon à des supporters, à des enfants, tout le monde le fait.”

Un point de vue totalement partagé par certains fins observateurs de la petit reine. Ancien 2ème du Tour de France, Jean-Christophe Péraud s’offusque sur Twitter. Et même le grand Denis Brogniart s’en mêle…

Autant vous dire que la décision de l’UCI n’a pas plu à grand monde. Les coureurs sont prévenus, mais la colère ne retombe pas pour autant. “On ne va pas polémiquer, mais je trouve cette sanction très sévère. Et il va falloir trouver des solutions parce que sinon il y aura pas beaucoup de coureurs qui vont finir la course si on applique strictement la règle“, rajoute Julien Jurdie.

Il serait bête en effet de perdre une course à cause d’un tout petit bidon. En espérant que l’UCI assouplisse un peu des règles toujours plus drastiques.

One thought on “Tour des Flandres : l’exclusion bidon de Michael Schär

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *