Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour d’Italie (F) – Etape 1 : Trek-Segafredo marque (d’entrée) son territoire

La Trek-Segafredo, avec l’Italienne Elisa Longo Borghini, a remporté le contre-la-montre par équipes lors de la première étape du Tour d’Italie féminin. Ruth Winder, qui a passé la ligne en tête, est la première coureure en rose. La SD Worx d’Anna van der Breggen, tenante du titre et rival de Longo Borghini, reste à proximité. La FDJ s’est en revanche bien manquée.

La Trek-Segafredo, avec l'Italienne Elisa Longo Borghini, a remporté le contre-la-montre par équipes lors de la première étape du Tour d'Italie féminin. Ruth Winder, qui a passé la ligne en tête, est la première coureure en rose. La SD Worx d'Anna van der Breggen, tenante du titre et rival de Longo Borghini, reste à proximité. La FDJ s'est en revanche bien manquée.
Les coureures de la Trek-Segafredo, fatigués mais heureuses à l’issue de leur chrono inaugural (Crédit : Twitter Trek-Segafredo)


La course : Le match Trek-Segafredo / SD Worx

Ce n’était certainement pas sur ce contre-la-montre par équipe que le Tour d’Italie allait se gagner : se perdre non plus mais certaines sont déjà loin. C’est le cas notamment de Cecilie Uttrup Ludwig et de la Française Evita Muzic, dont nous vous proposions l’interview ce matin. La FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope a pris 1’43” sur la ligne… en seulement 26,7 kilomètres ! Avec des circonstances atténuantes, victimes d’une chute et d’une crevaison. Mais elles lâchent de précieuses secondes, qui seront dures à aller chercher. Certes, la formation tricolore ne pensait pas jouer les premiers rôles sur ce chrono, mais elle finit loin, très loin des favorites.

Ce contre-la-montre entre Fossano s’est résumé à un duel entre les deux meilleures équipes du tableau féminin : la Trek-Segrafredo et la SD Worx, favorites pour emmener leur leader respectives à la victoire sur ce Tour d’Italie. À l’issue de cette première étape, difficile de dire qui a pris l’avantage. Certes, la formation d’Elisa Longo Borghini s’est imposée, et Ruth Winder est la première leader de l’épreuve. Mais avec 8 secondes de pris sur Anna van der Breggen, l’Italienne n’a pas fait le trou.

En revanche, les autres équipes ont déjà pris une claque ! Troisième, l’Ale BTC Ljubljana est à… 40 secondes de la victoire ! Côté françaises, Juliette Labous n’a pas non plus fait une bonne opération. La tricolore et son Team DSM en termine à 1’25 de la Trek-Segafredo, qui a encore prouvé, sur ce Tour d’Italie, que les chronos sont sa spécialité. Dès ce samedi, lors de la montée vers Prato Nevoso, certaines devront certainement se dévoiler pour rattraper le coup.

Le chiffre :

5

La Trek-Segafredo est incroyable, voire même intouchable en contre-la-montre, et cette première étape du Tour d’Italie l’a prouvé. Sur les 14 victoires de la saison 2021 de l’équipe, 5 sont venues de chrono (1 par équipe, 4 en individuel). Des succès qui sont venus grâce à Audrey Cordon-Ragot, Elisa Longo Borghini ou encore Ellen van Dijk.


Le classement

La Trek-Segafredo, avec l'Italienne Elisa Longo Borghini, a remporté le contre-la-montre par équipes lors de la première étape du Tour d'Italie féminin. Ruth Winder, qui a passé la ligne en tête, est la première coureure en rose. La SD Worx d'Anna van der Breggen, tenante du titre et rival de Longo Borghini, reste à proximité. La FDJ s'est en revanche bien manquée.

One thought on “Tour d’Italie (F) – Etape 1 : Trek-Segafredo marque (d’entrée) son territoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *