Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour du Pays Basque – Etape 2 : les tops et les flops

Alex Aranburu (Astana) a crée la surprise en s’imposant en solitaire sur la deuxième étape du Tour du Pays Basque. Mais d’autres coureurs aussi ont brillé sur cette journée, d’autres un peu moins.

Alex Aranburu vainqueur de la 2ème étape. (Sirotti)

Les Tops

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est fleche-verte.png.


Alex Aranburu

Quelle journée pour le coureur d’Astana ! Après un bon chrono (9eme à 30″ de Roglic), l’Espagnol s’est offert la plus belle victoire de sa carrière. La première en World Tour. Pendant une temporisation dans la descente, le puncheur de 25 ans en a profité pour s’extirper et tenir jusqu’au bout. 7ème du dernier Milan San Remo, Aranburu démontre cette année qu’il a passé un cap.


David Gaudu

Il avait la socquette légère David Gaudu aujourd’hui. C’est lui qui lance les hostilités dans la dernière ascension. Il résiste même au contre de Tadej Pogacar. Autant vous dire que la forme est revenue après un Paris-Nice compliqué. Il a même réussi à faire le sprint pour prendre la 4ème place de cette deuxième etape. On reverra sûrement à l’attaque le coureur de la Groupama-FDJ dans les jours à venir.


Oscar Cabedo

On le connaît peu, et il n’apparaîtra peut-être que rarement dans cette rubrique. Mais Oscar Cabedo mérite un coup de chapeau pour sa journée à l’avant. Présent dans l’échappée, il a ensuite persévéré et longtemps résisté au peloton. Repris seulement par les attaques de David Gaudu et Tadej Pogacar. Le pensionnaire de Burgos-BH n’avait avant ça comme seul fait d’armes une 7eme place sur une étape de la Vuelta 2018. La voilà de nouveau dans la lumière.

Les Flops

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est fleche-rouge.png.


Alejandro Valverde et sa Movistar

Encore une fois, on a eu le droit à une jolie leçon tactique par la Movistar. Toute la journée à rouler derrière les échappés, même derrière toutes les attaques pour au final… pas grand-chose. Alejandro Valverde, dont le final lui était favorable, n’a rien tenté. Mais surtout, il n’a terminé que 9ème du sprint des favoris (10ème place au classement). Et on ne parle pas d’Enric Mas, 33ème du jour à plus d’une minute de la tête…

Richard Carapaz

Les journées se suivent et se ressemblent pour Richard Carapaz. Déjà pas vraiment dedans sur le chrono, il a chuté au plus mauvais moment lors de cette deuxième étape, en pleine montée. Du coup, il s’est retrouvé largué dans l’ascension finale et n’est jamais revenu. Il termine 59eme à près de deux minutes. Ç’en est déjà fini des ambitions de l’Équatorien sur ce Tour du Pays Basque.


Guillaume Martin

Une crevaison dans un moment important (20 kilomètres de l’arrivée) a totalement annihilé les espoirs de Guillaume Martin. Le Normand ne s’en sort pas : tombé samedi sur le GP Indurain, il a aussi pris une belle gifle sur le chrono. Il termine loin derrière ce mardi (63ème à 2’10”) et visera sûrement une victoire d’étape. Un succès qui lui échappe depuis deux ans tout rond ce lundi 6 avril (bon anniversaire du coup).



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *