Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour du Pays Basque – étape 3 : les Tops et les Flops

La bataille annoncée s’est bien déroulée à Ermuale. Au terme d’une troisième étape plutôt ennuyante, le raidard final a été le décor d’un affrontement au sommet entre Tadej Pogacar et Primoz Roglic, un ton au-dessus de la concurrence. Retour sur la prestation des principaux protagonistes.

Primoz Roglic a à coeur de se rattraper un mois après Paris-Nice. (Twitter @JumboVismaRoad)


Les Tops

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est fleche-verte.png.


Le duel Pogacar-Roglic

Les deux ogres slovènes ont prouvé aujourd’hui que leur rivalité est toujours d’actualité. Clairement au-dessus de leurs concurrents, c’est bien l’un contre l’autre qu’ils ont couru aujourd’hui, reléguant les Adam Yates et autres David Gaudu au statut de figurant. La dernière difficulté n’a été qu’une succession d’attaques entre le leader et son nouveau dauphin. Ce qui promet du spectacle pour les trois dernières étapes basques, mais surtout pour le prochain Tour de France. Avant cela, il y aura Liège-Bastogne-Liège, où les deux compatriotes étaient montés sur le podium en 2020, et le Critérium du Dauphiné.


Alejandro Valverde

Présent dans les flops la veille, Balaverde a réagi avec la manière, sur un profil taillé pour lui. Moins explosif que dans ses jeunes années, l’ancien champion du monde est revenu plusieurs fois sur la tête de course, au train, avant de régler au sprint le groupe pour la troisième place. Désormais cinquième du général, il reste à l’Espagnol trois étapes pour la mettre au fond. Puis il fera, lui aussi, son retour sur La Flèche Wallonne et la Doyenne. Après une année 2020 compliquée, le voilà de retour sur son terrain et en pleine forme.


David Gaudu

On se répète, mais David Gaudu impressionne. À l’attaque mardi, il était l’un des plus costauds aujourd’hui dans le final. On en viendrait presque à regretter qu’il jette toutes ses forces dans la bataille sans chercher à se cacher un peu plus. S’il lui en manque encore un peu pour jouer les tous premiers rôles, sa prestation du jour lui permet d’envisager désormais un Top 10 au général. Il aura certainement l’ambition d’en décrocher une belle samedi à Arrate.

Les Flops

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est fleche-rouge.png.


Michael Woods

Il est en forme, et il le sait. Toujours aux avant-postes depuis le début de la saison, Michael Woods devait avoir de bonnes jambes pour faire rouler son équipe durant l’étape jusque dans l’emballage final. Mais dans les rues de Laudio, à vouloir aller trop vite, Israel Start-Up Nation a tout perdu. Tombé, dépité, le Canadien a mis du temps à repartir et n’a vraisemblablement pas cherché à limiter la casse : il a fallu attendre près de dix minutes pour le voir couper la ligne. On sent toute la déception de l’équipe à travers ces mots du Community Manager.

Bauke Mollema

Aïe aïe aïe. Qu’arrive-t-il au Bauke Mollema auteur de neufs Tops 10 en 2021 ? Depuis trois jours, le Néerlandais est transparent, loin de son niveau. Aujourd’hui, il a même lâché dès la pénultième difficulté, alors même que l’essentiel des coureurs s’accrochaient encore au peloton. Un peu de repos serait le bienvenu pour le leader de la Trek-Segafredo qui, s’il termine l’épreuve, aura passé un jour sur trois en compétition depuis février. Ambitieux, avant de s’attaquer à un triptyque Giro-Tour-JO.


Guillaume Martin

Pour lui aussi, ça commence à faire beaucoup. Car si la déception de la veille s’explique par un ennui mécanique au plus mauvais moment, c’est bien une panne de jambes qui l’a empêché de jouer devant aujourd’hui. Vingt-septième à plus d’une minute, le Normand espérait sans doute beaucoup mieux après un Paris-Nice plutôt correct. Désormais à près de cinq minutes de Primoz Roglic au classement, il aura peut-être un bon de sortie pour tenter de sauver son Tour du Pays Basque d’ici la fin de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *