Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Tour du Pays Basque – étape 5 : La Deceuninck était trop forte

Mikkel Honoré s’est imposé sur la 5ème étape du Tour du Pays-Basque. Il a conclu une belle échappée et termine avec son coéquipier chez Deceuninck-QuickStep, Josef Cerny. Longtemps dans la lutte, le Français Julien Bernard (Trek) a craqué. Brandon McNulty (UAE) reste leader du général.

Honoré et Cerny, duo vainqueur de la 5ème étape.

La course : Les baroudeurs en profitent

Une journée un peu “douce” prévue ce vendredi sur le Tour du Pays-Basque après plusieurs étapes de grosses bagarres. Un non-partant notable pour cette avant-dernière : Benoit Cosnefroy. Le Français souffre du genou et n’a pas voulu prendre de risque avant les Ardennaises.

Eux, ont pris des risques. Il s’agit des coureurs échappés pour cette 5ème étape. Ils sont 6 au total : le Français Julien Bernard (Trek-Segafredo), Andrey Amador (Ineos-Grenadiers), Josef Cerny, Mikkel Honoré (Deceuninck-QuickStep), Ide Schelling (Bora-Hansgrohe) et Andreas Lekenessund (Team DSM). Des fugitifs qui ne vont pas avoir beaucoup de champ.

Mais derrière, plusieurs équipes ont de l’intérêt à revenir sur le groupe de tête pour se jouer la victoire. C’est le cas, comme souvent, de la Movistar pour Alejandro Valverde, mais aussi Israël Start Up Nation pour Daryl Impey, Astana pour Aranburu, BikeExchange pour Dion Smith ou encore EF Education Nippo avec Magnus Cort Nielsen dans ses rangs. L’écart reste réduit (pas plus de 3 minutes). Et finalement alors qu’on arrive dans les 45 derniers kilomètres, les échappés n’ont plus que 1’45 d’avance.


Bernard s’accroche

Les 6 coureurs à l’avant font le nécessaire pour maintenir l’écart. Dans la montée d’Urkaregi (5.1 km, 4,7 %), les DQT accélèrent. Julien Bernard est le seul autre coureur à s’accrocher. 10 kilomètres encore et toujours 1 bonne minute d’avance pour le groupe de tête. Derrière, les Astana tentent un coup avec Aranburu et Fraile, mais la manœuvre ne fonctionne pas.

Malheureusement, le tricolore doit céder à moins de 5 kilomètres du but face aux nombreuses offensives de ses deux compagnons. Honoré et Cerny peuvent donc finir ensemble. Les deux prennent le temps de savourer, mais c’est bien le Danois qui coupe tout de même la ligne en premier devant son coéquipier. Julien Bernard échoue à seulement 17 secondes, le peloton à 28″.

Pas de changement au général. Brandon McNulty (UAE) reste leader du général devant Primoz Roglic (Jumbo-Visma), qui termine dans le top 10 du jour.

La décla :

“Pour moi, un ou deux, cela ne change rien, c’est la même chose d’être tous les deux (avec Cerny) sur le podium. On a voulu faire l’effort dans la dernière montée pour finir à deux. Je suis content d’avoir encore gagné”.

Mikkel Honoré (Deceuninck-QuickStep), vainqueur du jour

Le chiffre :

23

23 ans que le Danemark attendait une victoire sur le Tour du Pays Basque. La dernière datait de 1998 et la victoire de Bo Hamburger sur la 2ème étape. Et ce jour-là, les coureurs partaient aussi de Hondarribia. La boucle est bouclée avec le succès de Mikkel Honoré aujourd’hui, qui s’offre sa première victoire en World Tour par la même occasion.

Les classements :

One thought on “Tour du Pays Basque – étape 5 : La Deceuninck était trop forte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *