Mon Peloton

Le média cyclisme qui te fait changer de braquet

Van Aert discute avec Ineos pour 2022

Selon le media néerlandais Wielerflits, Ineos aimerait recruter Wout van Aert, en fin de contrat avec la Jumbo-Visma en 2021. Des discussions auraient déjà été entamées.

Wout van Aert avec le maillot d’Ineos sur le dos en 2022 ? Crédit : ASO

Les dirigeants d’Ineos ont compris que leur effectif était encore un poil faible. Ils ont décidé de prendre l’un des meilleurs coureurs du monde pour compenser. Blague à part, Wout van Aert est bel et bien sans contrat à la fin de l’année 2021, et n’a toujours pas prolongé avec Jumbo-Visma. Selon les informations de Wielerflits, média toujours bien renseigné, Ineos serait entré dans la danse pour le recruter en 2022.


Une première rencontre sur le Tour

Une première rencontre aurait été organisée pendant le dernier Tour de France. Depuis le dialogue n’a toujours pas été rompu.

La formation britannique avait déjà essayé de le faire venir lorsqu’il s’est mis à 100% sur la route en 2018. Mais le Belge avait finalement décidé de rejoindre la Jumbo-Visma, qui ne voulait pas trainer dans les négociations. Bien lui en a pris puisqu’aujourd’hui Wout van Aert est considéré comme l’un des meilleurs coureur du peloton. Cette saison il a remporté Milan San Remo, les Strade Bianche ou encore 2 étapes du Tour de France.

Van Aert discuterait avec Ineos. Crédit : ASO


Partir pour jouer le vert

Wout van Aert n’a jamais caché sa bonne acclimatation dans la formation néerlandaise. Mais ses ambitions personnelles vont sûrement entrer en collision avec celles de l’équipe. Le Belge voudrait viser le maillot vert sur le Tour de France. Mais pour cela, il faut garder des forces dans les étapes de montagne, ou celui-ci est à la planche pour son leader Primoz Roglic.

Ineos s’est donc jeté dans la brèche avec plusieurs arguments à faire valoir. D’abord, Wout van Aert pourra continuer le cyclo-cross. Comme l’équipe l’a fait pour Tom Pidcock, le jeune prodige qui va débarquer en avril prochain, WVA aura un passe-droit pour l’hiver. Ensuite, si les objectifs sont les mêmes pour l’équipe britannique et la Jumbo-Visma, Dave Brailsford, le patron des Grenadiers, lui laisserait le champ libre. Terminé le rouleau compresseur en montagne, place à l’offensive de tous les instants. Et pour cela, van Aert n’aura pas besoin de rouler. Lui laissant l’opportunité de jouer sa carte (mais de se débrouiller tout seul dans les sprints).

van aert
Le Belge veut jouer sa carte perso sur le Tour de France. Crédit : ASO


Le salaire peut coincer chez Jumbo

Enfin, et sans doute l’un des critères le plus important, l’aspect financier. La cote de Wout van Aert a explosé après cette saison 2020. Chez Jumbo, plusieurs coureurs ont déjà des contrats sur de plus longues durées avec des gros émoluments : Roglic, Dumoulin, Kruisjwijk, Groenewegen… Il faudra aussi revaloriser les George Bennett et Sepp Kuss… Le budget de la formation néerlandaise n’est pas illimité.

Ça tombe bien, celui d’Ineos l’est presque. Avec 51 millions d’euros, c’est évidemment le plus gros budget du World Tour, et payer son salaire ne serait pas un problème pour l’équipe britannique, qui rêve secrètement de remporter le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, qui manquent au palmarès de Brailsford. Et c’est largement dans les cordes de Wout van Aert.

Reste que la Jumbo-Visma ne veut pas se séparer d’un coureur aussi talentueux. Surtout, la priorité pour Wout Van Aert pour l’instant est de rester. Même si rien n’est encore fixé.

2 thoughts on “Van Aert discute avec Ineos pour 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *